Mémoire de Karl Valentine

05 avril 2012

28.03.2012 La rupture

 C'est fait, c'était dur, il faut dire que ce n'est facile pour personne. Je viens de la quitter. Je me rends compte qu'il n'est jamais facile de rompre, que ce soit pour l'un ou pour l'autre. Pour celui qui prend le choix, la difficulté réside à trouver les mots justes, pour ne pas blesser l'autre, mais dans le fond peu importe ce que l'on dira, l'autre sera blessé et triste par la même occasion. Pour l'autre, cela réside dans le fait qu'il faille se faire à cette idée et que la plupart du temps nous sommes impuissant face à cette décision qu'on ne peut changer.

 

Une rupture, on ne sait pas toujours pourquoi, mais cela fait toujours mal. Et pourtant si nous arrivons parfois jusqu'à ce stade, c'est pour souffrir le moins possible, pour arrêter une relation qui ne pouvait continuer. On se quitte, pour trouver une relation qui nous rendra heureux l'un et l'autre et cela peut être l'amitié au lieu d'une relation amoureuse. Il faudra du temps pour faire passer tout cela. Mais au bout d'un moment on peut arriver à cette relation.

 

A la suite de cet événement, et la voyant si triste, je me suis mis à douter, ai-je pris la bonne décision. Actuellement, je ne sais pas et il se peut que je ne le sache jamais.

 

« L’Homme dans son objectivité essaye de prendre les meilleurs choix, mais dans le fond, le sont-ils vraiment »


Karl Valentine

Posté par Karl Valentine à 23:26 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,


04 avril 2012

27.03.2012 L'annonce

Encore une belle journée, aussi belle qu'hier et selon la météo, il en vas de même jusqu'à la fin de la semaine, une bonne nouvelle n'est-ce pas ? Je pense que oui, d'autant plus que je viens de recevoir mon chèque de la part de mon école, l'ICS, pour mes participations aux salons et journées portes ouvertes de l'école.

 

Je suis allé à la piscine ce soir, avec ma mère, cela m'a fait du bien, crois moi. Je lui ai dit que j'avais commencé mon mémoire, et tu sais quoi, elle souhaitait aussi en faire un, mais par manque de temps elle ne l'a pas commencé. En faisant quelques recherches sur internet j'ai pu voir que d'autres personnes faisaient aussi leur mémoire, je savais que je n'étais pas seul à faire ça, mais je pense que je dois faire partir des quelques personnes à le faire si tôt, à seulement 20 ans. Mais bon je pense qu'il vaut mieux écrire ses mémoires pendants que l'on s'en souvient, c'est-à-dire au jour le jour, plutôt qu'en fin de vie. L'avantage de le faire en fin de vie c'est que l'on synthétise, il est vrai que là, tu auras sûrement beaucoup de choses à lire et parfois ce sera des choses peu intéressantes. Mais bon cela reste ma vie.

 

Ce que je trouve assez drôle c'est que je suis en train de m'adresser à mes hypothétiques enfants, il se pourrait bien que je finisse ma vie sans enfants. Cette idée, de m'adresser à une personne qui n'existe pas encore, me fascine, aurais-je d'abord une fille ou un garçon ? Qui sera ma femme ? Quel travail aurais-je ? Tant de questions dont je n'ai pas la réponse, mais un jour je l'aurais, j'espère.

 

Pendant que j'y pense avant de terminer. Ce soir j'écoute The Look et The Bay de Metronomy. En parlant de musique, je me demande quelle musique tu écoutera, en tout cas j'aurais le plaisir de découvrir ça, le moment venu.

 

Karl Valentine 

Posté par Karl Valentine à 21:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

26.03.2012 Le commencement

Nous sommes le 26 mars et j'ai 20 ans. Aujourd'hui est une belle journée, le ciel est bleu, la température parfaite selon moi, un peu plus de 20°. La journée s'est bien passé dans l'ensemble, cependant je me rends compte que les études ce n'est pas vraiment fait pour moi et quand j'y pense cela date depuis que je suis tout petit. Et pourtant me voilà en deuxième année de licence, à croire que dans le fond j'en suis capable. Il me manque peut être qu'un peu de confiance en moi et du travail personnel. Il est vrai que l'on obtient rien sans effort. D'une certaine façon, tout a un prix.

 

Cela fait maintenant un peu plus de 20 ans que je vis et je me rends compte que c'est déjà beaucoup mais il me reste encore beaucoup d'années à vivre, de choses à découvrir et à faire. Depuis un an et je pense encore pendant une ou deux années je vais devoir faire des choix importants, j'ai l'impression d'être vraiment à une époque charnière de mon existence. Dans le fond c'est vrai ça, 20 ans c'est un peu le passage de la vie d'enfant avec les parents, à la vie d'adulte. La fin des études, le début du travail, le début d'une seconde tranche de vie. Et je me dois de faire les bons choix. Mais dans le fond, il n'y a pas vraiment de mauvais choix. En faite, peu importe les choix que nous faisons, le principal c'est d'être heureux, n'oublie pas cette phrase et j'espère qu'elle t'aidera dans ta vie.

 

J'ai remarqué une chose, c'est que la musique m'inspirai, actuellement j'écoute Childhood de Yann Tiersen, j'espère que tu auras un jour l'occasion de l'écouter. C'est une belle musique, une très belle mélodie, uniquement jouée au piano, cela me laisse mélancolique.

 

Nous sommes le 26 mars et voici le début de mon mémoire...

 

Karl Valentine

Posté par Karl Valentine à 11:42 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

Avant Propos

Vous trouverez sur ce blog une partie de mes mémoires. Des idées, des pensées ou d'autres choses que je souhaite partager.

N'hésitez pas à laisser des commentaires, voir des mails, je prendrais le temps de les lires et d'y répondre. Sur ce, je vous souhaite une bonne lecture.

 

 

Karl Valentine

Posté par Karl Valentine à 11:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,